loader image

Vous avez monté votre restaurant ? Vous reprenez une affaire qui vous faisait de l’oeil depuis tant d’années ? Vous avez lancé votre food truck ou êtes devenu un franchisé de votre enseigne préférée ? 

Alors déjà BRAVO ! On peut dire que vous avez mis les pieds dans le plat. Dans le monde passionnant et gourmand de la food economy. Mais la suite alors ? 

Une fois lancés, comment mettre en avant votre petite pépite ? Quelles sont vos options pour faire parler de votre structure et attirer plus de clients ? 

Dans cet article, nous vous présentons un panel non exhaustif des possibilités qui s’offrent à vous. Le but : que vous puissiez avoir une vision globale de ce qui est envisageable en terme de communication pour votre restaurant. 

Bien sûr, il s’agira ensuite de déterminer les supports qui sont pertinents pour votre restaurant et qui serviront votre stratégie globale.

En effet, il est important de garder en tête que chaque contenu diffusé par votre restaurant s’associe automatiquement à votre identité de marque. Il ne s’agit pas d’être control freak sur chaque mot ou visuel que vous produirez, mais ils doivent servir au mieux l’image que vous souhaitez renvoyer à vos clients ou prospects. 

On espère vous avoir mis en appétit, parce que c’est parti !

Nous avons déterminé 3 canaux principaux pour bien communiquer pour votre restaurant : le print, le digital et les partenariats.

Miser sur le print, un support physique indispensable de la communication pour votre restaurant

Le plus traditionnel. Chaque support physique sur lequel repose votre logo rentre dans cette catégorie. De votre set de table à l’affichage en 4m par 3m. On y retrouve : 

Les cartes de visites et cartes de fidélité

La valeur sûre. Peut-être le premier support de communication auquel on pense en tant que restaurateur. La carte de visite de votre restaurant est un bon moyen de se présenter efficacement auprès de chaque personne que vous rencontrez. Généralement nichée dans les portefeuilles, elle est également une excellente piqûre de rappel pour les clients déjà passés par chez vous. “Coucou, souvenez-vous, nous sommes là pour vous accueillir”.

Le petit plus : le combo carte de visite x carte de fidélité. Vous pouvez doubler la mise en incluant un système de points au verso de votre carte, la rendant ainsi “utile” au yeux de vos clients. Non seulement, vous gérez mieux vos coûts et votre impact environnemental, mais vous limitez aussi le risque de voir votre carte finir dans le sac du sac du portefeuille du manteau… bref, dans la nature.

Les menus, les sets, les serviettes…

Chaque support compte ! Au sein même de votre restaurant, ils existent par eux-mêmes et sont indispensables à son fonctionnement, alors pourquoi ne pas les exploiter au maximum ? Encore une fois, en terme de prix, c’est le coup double. Personnalisez les impressions du menu de votre restaurant, des sets, des serviettes… en fonction de la saisonnalité, de vos évènements phares ou de vos humeurs !

Attention tout de même à ne pas tout dénaturer à chaque fois. Le but n’étant pas de perdre ou d’embrouiller le client mais plutôt de l’étonner, de susciter un intérêt et donc… d’en parler. 

Les flyers

Plus old school, les techniques de street marketing sont actuellement en perte de vitesse. Néanmoins, vous pouvez y avoir recours de façon occasionnelle et modérée pour informer votre voisinage du gros évènement qui se prépare du côté de chez vous, et qu’ils ont tout intérêt à ne pas manquer. Vous pouvez aussi prévoir ponctuellement une distribution de flyers aux abords des commerces et entreprises de proximité en y insérant un coupon de réduction. “On se voit pour le dej’ ?”. 

Attention toutefois, ce moyen est à utiliser avec précaution pour ne pas abîmer votre image de marque. Quelque soit votre positionnement, son utilisation doit être : moderne, unique et responsable au possible (pourquoi pas du papier recyclé ?). 

L’affichage 

Plus imposant, il s’agit de toutes les affiches et autres pancartes présentes aux alentours de votre établissement. On distingue d’un côté celui présent à l’année sur le stop-trottoir, qui sert généralement de présentoir de votre carte du moment. Parfois sous-estimé, nous vous invitons à le personnaliser autant que possible, soyez fun et créatifs. Il peut être un élément déterminant dans le choix d’un prospect qui ne sait pas encore précisément où il va se sustenter. 

D’autre part, il est aussi possible d’avoir recours à l’affichage de façon plus événementielle sur des supports extérieurs : panneaux publicitaires dans les rues, abribus, métro…. Cependant, ce type de dispositifs est beaucoup plus onéreux et le retour sur investissement réel est difficile à mesurer. 

Se faire une place de choix sur le web avec une communication digitale engageante

Le plus actuel. Le plus abordable mais aussi… le plus fluctuant : le DIGITAL. Sont nommés dans cette catégorie : 

Google

“Bonjour Internet, nous existons”. Pour affirmer votre présence en ligne et SURTOUT pour que l’on puisse vous trouver facilement, il est essentiel de créer un compte Google my Business pour vos restaurants. Vous y référencez notamment votre adresse et vos horaires. Il est également un espace de partage pour vos clients qui peuvent y laisser avis, questions et photos. A noter que le paramétrage de votre compte est entièrement gratuit. 

Pour augmenter votre visibilité auprès de personnes qui ne recherchent pas spécifiquement votre restaurant, vous pouvez par la suite vous positionner sur des mots-clés via le réseau Google Ads. Vous achetez des liens sponsorisés qui apparaissent en haut des pages de résultats des moteurs de recherche. Par exemple, je suis une brasserie italienne située à Cormeilles-en-Parisis et je choisis de diffuser mon annonce en corrélation avec la recherche de “restaurant italien cormeilles”. 

Waze 

Dans la même démarche, vous pouvez créer un compte Waze. L’assistant de navigation dispose également d’une plateforme publicitaire permettant de promouvoir les points de vente physiques. En mettant en avant votre structure au sein même de l’application, vous touchez les conducteurs à proximité.

En bonus : vous trackez de façon précise qui s’est réellement présenté.e par ce biais. 

Les plateformes de référencement en ligne

C’est un fait avéré. Avant de se rendre dans une enseigne qu’ils ne connaissent pas ou peu, de nombreuses personnes auront aussi tendance à aller prendre la température sur les plateformes collaboratives. Trip Advisor, La Fourchette, Yelp, pour ne citer qu’elles.

Il est donc important d’une part, de créer un compte sur ces outils, mais aussi d’y apporter une attention toute particulière. Observer, répondre, encourager, modérer ce contenu. Il contient en général une mine d’informations et mérite qu’on y accorde du temps. Nous vous partagerons prochainement des astuces pour améliorer les avis de votre restaurant sur les plateformes de référencement en ligne

Le site web

Vous pouvez également créer le site internet de votre restaurant pour y regrouper vos informations générales, votre carte, votre actualité… et pourquoi pas animer un blog si vous êtes experts ou référents dans un domaine bien précis.

Par exemple : vous êtes un spécialiste de la cuisine italienne ? Confiez-vous sur vos racines, partagez des conseils culinaires typiques de la région ou divulguer le secrets des meilleures adresses food à Florence. Non seulement vous créez du lien avec vos clients, mais vous boostez aussi votre référencement naturel (SEO). L’objectif marketing associé : apparaître en première page de résultats des moteurs de recherche sur une requête ciblée. 

Enfin, c’est un outil puissant au service du marketing digital de votre restaurant. En effet, un site web est aussi un excellent moyen de récolter les adresses mails de vos clients dans le but de les contacter au moment opportun. Comme annoncer une mise en travaux momentanée, votre arrivée sur Deliveroo ou bien le lancement de votre soirée d’anniversaire. Même chose pour les numéros de téléphone. Attention toutefois à bien respecter les consignes RGPD (collectes de données).

Les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest) 

Incontournables aujourd’hui ! Bien utilisés, les réseaux sociaux peuvent être un levier majeur de votre communication digitale. C’est pourquoi nous leur consacrerons prochainement un article dédié. Leur utilisation peut paraître simple et spontanée de prime abord, mais il est essentiel de contrôler ce contenu au risque de devoir se confronter à un bad buzz. 

La food est un sujet extrêmement populaire en plus d’être très photogénique. Profitez-en. Tout le monde aime MANGER et raffole de photos culinaires qui font rêver. Bref, le créneau idéal pour générer des likes.   

 En tant que restaurateur, les réseaux sociaux phares sont : 

  • Facebook (via la création d’une page) : pour son aspect pratique. Sur la page Facebook de votre restaurant, vous postez vos photos, vos actus, vos évènements mais aussi rappeler votre adresse, vos horaires et proposer un espace de réservations en ligne.
  • Instagram (via la création d’une compte professionnel) : pour l’esthétisme. Sur le compte Instagram de votre restaurant, vous postez des photos food qui serviront de vitrine à votre cuisine. “Omg il faut trop qu’on aille goûter ça”. Mais également des stories pour interagir plus spontanément avec vos followers.

Plus chronophage, vous pouvez également animer des comptes : 

  • Twitter : pour affirmer votre ton, rebondir sur l’actu du moment, échanger avec vos clients et même parfois… vos concurrents (toujours dans la joie et la bonne humeur).  
  • Pinterest : pour l’inspirationnel. Vous y créez des tableaux regroupant des photos sur des thèmes qui correspondent à votre restaurant. 

Sur chaque réseau social, vous pouvez partager votre contenu de façon organique auprès de votre communauté. C’est à dire que vous n’allez pas injecter de budget pour booster sa diffusion. 

En fonction de vos objectifs, vous pouvez aussi choisir de le sponsoriser dans le cadre d’une campagne payante. Votre contenu est alors diffusé auprès d’une audience qui répond à des critères de ciblage que vous avez préalablement définis. Attention à bien analyser les résultats de vos publicités pour optimiser vos campagnes… et votre budget !

À savoir que le contenu publié sur tous ces réseaux sociaux encouragent forcément les interactions.  Et fait entrer de nouveau en scène la partie “modération”, qui consiste à répondre à TOUS les messages des utilisateurs. Dans la mesure du possible. 

La gestion des réseaux sociaux étant aussi stratégique que chronophage, vous pouvez choisir de la confier à un community manager pour votre restaurant. Coucou c’est nous. Notre agence de communication proposant ce type de prestations, nous vous invitons à nous faire signe si vous souhaitez bénéficier de conseils sur le sujet. Vous pouvez aussi consulter notre portfolio et découvrir les missions de community management que nous avons mené pour nos clients issus de l’univers de la restauration. 

L’affichage dynamique

Vous pouvez également diffuser votre contenu sur les écrans installés au sein même de votre restaurant. Avec la possibilité (non négligeable) de les gérer à distance.

L’affichage dynamique pour votre restaurant est une voie qui est intéressante à exploiter pour enrichir l’expérience client. Vous pouvez par exemple y diffuser les affiches de vos prochains évènements, les photos d’une dernière soirée ou bien inviter à rejoindre vos réseaux sociaux.

Partir à la chasse aux partenariats pour attirer plus de clients dans votre restaurant

Le point commun de toutes les premières options que nous venons d’exposer, print et digital, est qu’elles vous sont entièrement propres. Produites et diffusées par vous, ou a minima sous votre supervision. 

Mais il existe aussi un autre moyen de communiquer pour votre restaurant. Celui de faire intervenir des structures extérieures par le biais de partenariats. Parmi eux, on distingue : 

Les partenariats média

Via des médias papiers ou web, il peut s’agir d’espaces de visibilité promotionnels ou éditoriaux.

Dans le premier cas, vous achetez un encart publicitaire au sein d’un média local pour y diffuser votre annonce.

Dans le second cas, vous faites l’objet d’un contenu qui vous est dédié à titre gracieux. Ce type de partenariat média peut prendre la forme d’une interview dans le quotidien de la presse locale, d’une mention dans l’article “Mon top 5 des meilleurs restaurants du coin” d’un blogueur food en devenir ou d’un référencement dans le guide touristique de votre région (puis finir dans le guide Michelin ? Sky is the limit)…

Les partenariats influenceurs

Vous pouvez également mettre en place des partenariats avec des influenceurs, ces personnalités très suivies sur les réseaux sociaux Instagram et Youtube. Vous lancez des campagnes visant à accroître votre notoriété auprès de leur communauté et en capter une partie.

Le principe : les influenceurs font la promotion de votre restaurant sur leurs réseaux via des posts ou stories photos et vidéos. Proportionnellement à la taille de leur audience et à la qualité de leur contenu, il peut s’agir de partenariats rémunérés ou d’un échange visibilité/produit (typiquement un repas dans votre restaurant).  

Gardez aussi en tête que chaque client présent sur les réseaux sociaux est, à sa hauteur, un influenceur potentiel. Encouragez-les à partager leur expérience quand celle-ci a été très positive, en étant transparents sur le fait que c’est un gros coup de pouce pour votre restaurant !

Les partenariats avec des acteurs locaux

Des partenariats peuvent également se mettre en place avec les entreprises, commerces ou associations de votre ville. Il peut d’agir de bon compromis, d’échange de visibilité ou d’actions de sponsoring. Par exemple, vous offrez un smoothie detox à chaque nouvel adhérent de la salle de sport du coin. Ce type de partenariat est un levier d’autant plus pertinent pour un restaurant que la clientèle est géographiquement localisée. Vous touchez des prospects hyper qualifiés.

Toujours dans cette lignée, il est aussi intéressant de participer aux évènements locaux organisés par votre ville en proposant par exemple des dégustations gratuites ou autres réductions. Les échanges seront forcément pertinents et vous permettront de créer du lien. 

Pour conclure, nous aimerions évoquer un dernier moyen de communiquer. Moins technique, il est pour autant tout aussi important pour un restaurant : le bouche à oreille. Certainement, le moyen de communication le plus ancien (et le moins coûteux en plus!). Un restaurant est un lieu de rencontre, de partage, de réunion autour d’une passion qui est chère à la grande majorité d’entre nous : LA NOURRITURE. Mais aussi et surtout une entreprise locale. Et comme le stipule l’adage : “oh tiens, le monde est p’tit !”. Un client qui a passé un bon moment le partagera forcément à son entourage, et ce moyen de communication là, est certainement le plus efficace d’entre tous. 

Vous avez toutes les cartes entre vos mains, maintenant à vous de jouer !

Checklist : 5 actions à mettre en place pour démarrer votre stratégie de communication. 

  • Définir votre cible : déterminez précisément à qui vous vous adressez
  • Définir vos canaux de communication : déterminez les canaux sur lesquels votre cible est présente 
  • Définir votre ligne éditoriale : déterminez ce sur quoi vous allez communiquer et la façon dont vous allez prendre la parole en fonction des canaux   
  • Prioriser vos actions : ne vous lancez pas à corps perdu dans toutes les possibilités que nous vous avons énoncé plus haut. Sélectionnez celles sur lesquels concentrer vos premiers efforts. Les autres suivront ! 
  • Produire et diffuser vos contenus : testez, récoltez les avis de votre audience, analysez les résultats et ajustez en conséquence.